Contexte

La mission du Pouvoir judiciaire, troisième pouvoir de l’Etat, est de rendre la justice avec dignité, rigueur, assiduité, diligence et humanité, à tous également, au pauvre comme au riche, au faible comme au puissant, à l’étranger comme à l’habitant du pays. Tandis que le parlement (Grand Conseil) rédige des lois et que le gouvernement (Conseil d’Etat) les met en œuvre, les tribunaux contrôlent l’application de ces lois. On distingue trois domaines principaux de la justice : la justice civile, la justice pénale et la justice administrative.

Au niveau cantonal, il faut mentionner l’existence de la jurisprudence genevoise. Elle désigne l’ensemble des décisions rendues par les autorités judiciaires genevoises de dernière instance. La jurisprudence publiée comprend toutes les décisions qui ont fait l’objet d’une démarche explicite de mise à disposition du public, sur l’initiative du pouvoir judiciaire (PJ).

La justice suisse n’a certes pas attendu la pandémie pour amorcer sa numérisation, mais celle-ci devient maintenant essentielle – la situation actuelle en est un exemple. Le passage au numérique du système judiciaire suisse devient aujourd’hui une nécessité car la Suisse est clairement en retard sur la numérisation de sa justice. Au niveau de la wikinomie dans la justicie suisse, il y encore beaucoup à faire tant au niveau cantonal que fédéral. Le projet Justicia 4.0 apportera surement une avancée certaine mais la culture collaborative de la wikinomie n’est clairement pas implémenté dans ce nouveau système.

Activités